Details zur Publikation

« Pour moi, Wernher von Braun est un criminel de guerre. » - Interview d‘André Laroche, rescapé de Dora (Lyon - octobre 2012)

Autor(en)André Laroche
KategorieInterviews

Beschreibung

André Laroche naît le 3 mai 1924 à Lyon.
En juillet 1941, il rejoint le mouvement Combat.
Le 29 mars 1944, la Milice de Paul Touvier l’arrête à Lyon. Il est interrogé par la Gestapo, interné à Montluc et à Compiègne, puis déporté à Buchenwald.
En juillet 1944, il est transféré à Mittelbau-Dora où il doit travailler comme soudeur dans le « tunnel » où sont assemblées les V1.
A l’approche de l’Armée rouge, en avril 1945, commence pour lui la marche de la mort. Il survit comme par miracle. À son retour à Lyon, il pèse 34 kilos…
Après la guerre, André Laroche devient chef d'entreprise et s’investit dans le milieu associatif. Il est nommé président de la Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance, vice-président du Comité d'Action de la Résistance, vice-président de la Commission Exécutive du Struthof, et président d'Honneur du Mouvement d'Union et d'Action des Déportés et Internés de la Résistance à Lyon. (voir aussi : http://www.chrd.lyon.fr)

Dans cette interview, André Laroche raconte son calvaire au camp de Dora, ce qu'il pense de Wernher von Braun et du fait qu'un lycée allemand, le Wernher-von-Braun-Gymnasium à Friedberg (Bavière), porte aujourd'hui encore le nom de celui qui, pour lui, est un criminel de guerre.

Hinweise:
Alle Rechte beim Verlag EditionAtlantiS November 2012.
Keine Reproduktion oder anderweitige Verwendung des Interviews ohne vorherige Genehmigung der EditionAtlantiS.
Aussagen in Interviews spiegeln ausschließlich die Meinung des Interviewpartners wider.
Für die Inhalte externer Links ist keine Haftung möglich.
Für die Inhalte der verlinkten Seiten sind ausschließlich deren Betreiber verantwortlich.
Sollten Inhalte verlinkter Seiten rechtlich beanstandenswert sein, informieren Sie bitte editions.atlantis@orange.fr !

Weiterführende Links / Auszüge

  1. Pour lire l’interview d’André Laroche en langue allemande, veuillez cliquer ici
  2. Pour lire l’interview d’André Laroche en langue française, veuillez cliquer ici